Ce matin, je me suis réveillée avec cette crainte de pas être à la hauteur entant que mère et femme. Quand je parle de femme je parle de sois même. Ce face à face à nous même et à la vie. Quand tout va très mal mais t'a personne pour d'appuyer, personne à appeler pour te confier. Personne pour crier ta peine et t'a rage.dans ce cas là on fait quoi? On abandonne? On se mets en mode guerrière? On laisse aller? Ou on se voile la face, face au difficultés aux doutes et a l'incertitude? J'ai décidée d'être une guerrière. Bisous mes amours à bientôt mes guerrières!😘😘